Une bonne préparation est la clé de votre réussite lors d'un entretien d'embauche

Préparez vous pour le jour J

  • Relisez bien votre CV de manière à avoir votre parcours parfaitement en tête, on vous demandera certainement de le commenter point par point. Vous pouvez aussi relire des certificats de travail particulièrement positifs. Relisez également le descriptif du poste ainsi que votre lettre de motivation. Mémorisez toutes ces informations qui vous seront certainement demandées à l’entretien.

  • Préparez-vous à répondre aux questions sur d’éventuels trous dans votre CV ou sur des passages flous.

  • Préparez des exemples qui vous permettront de démontrer vos compétences, vos savoir-faire et vos capacités à gérer différentes tâches.

  • Réunissez des informations sur l’entreprise (chiffre d’affaires, nombre d’employés, position sur le marché, nom du créateur, pays du siège, nom du directeur général, etc.). Sur la base de ces informations, préparez quelques questions concernant le poste ou l’entreprise, les méthodes de travail, l’organisation, etc. et notez-les.

  • La veille au soir préparez soigneusement vos affaires.

  • Notez sur un bloc le nom et le numéro de téléphone de votre interlocuteur ainsi que l’adresse de l’entreprise.

  • Trouvez un barème des salaires dans votre profession afin de pouvoir indiquer le salaire que vous désirez. (Calculateur de salaire)

    • Il est préférable d’indiquer une fourchette de salaire plutôt qu’une somme précise.

    • Le salaire se discute en brut.

    • Certaines entreprises parlent en salaire annuel, d’autres en salaire mensuel, calculez les deux de manière à ne pas être pris au dépourvu et notez-les sur votre bloc.

    • Ayez toujours en tête le montant minimal que vous désirez obtenir. Mais réfléchissez bien si on vous propose un montant inférieur. Parfois il vaut la peine d’étudier les conditions sociales d’une entreprise et de revoir son salaire à la baisse. (Par exemple, si votre assurance maladie ainsi que celle de votre famille sont prises en charge par l’entreprise, si la crèche est gratuite, etc.)
       

Télécharger la checklist pour l'entretien

Questions de préparation

Entraînez-vous à répondre aux questions du recruteur.

  • Comment jugez-vous votre parcours ? / Etes-vous content de votre parcours ?

  • Pour quelle raison voulez-vous changer d’emploi ?

  • Quels ont été vos échecs au cours de votre carrière ? Comment les expliquez-vous ?

  • Vous avez travaillé pour trois employeurs différents au cours des cinq dernières années, combien de temps resterez-vous chez nous ?

  • Comment vous êtes-vous intégré chez XYZ (entreprise) ?

  • Qu’avez-vous fait entre avril et septembre XXXX ? (question posée lorsqu’il y a des trous chronologiques dans le CV)

  • Parlez-moi de votre métier ?

  • Quelles ont été vos réalisations les plus importantes ?

  • Quels sont les meilleurs résultats que vous ayez obtenus ?

  • Qu’avez-vous appris pendant ce stage ?

  • Pourquoi avez-vous choisi ces études ? / Pourquoi n’avez-vous pas fait d’études ?

  • Pourquoi avez-vous abandonné vos études ?

  • Avez-vous travaillé pendant vos études ?

  • Qu’avez-vous apprécié dans votre formation ?

  • Qu’avez-vous fait entre votre maturité/bac et l’université ? (Question posée si vous avez un trou dans votre CV.)

  • Quel est votre niveau en allemand ? Préparez-vous à parler sur demande et à répondre spontanément dans les langues que vous connaissez.

  • Pourquoi n’avez-vous pas suivi de formation continue dans ce domaine ?

  • Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

  • Que connaissez-vous du secteur ?

  • Avez-vous une idée des principaux concurrents de notre branche ?

  • Comment voyez-vous évoluer votre carrière dans les années à venir ?

  • Avez-vous déjà pensé à une reconversion ?

  • Pour quelle raison vous êtes-vous reconverti ?

  • Ne pensez-vous pas être trop qualifié pour ce poste ?

  • Où vous voyez-vous dans trois ans ? / dans cinq ans ? / dans dix ans ?

Attention au jargon et aux abréviations spécifiquement liées à votre profession. Si vous avez à faire à un représentant des ressources humaines, il y a de fortes chances pour qu’il ne connaisse rien à votre domaine et qu’il ne comprenne pas votre langage.

  • Vous arrive-t-il d’emporter des dossiers chez vous le soir et le week-end ?

  • Comment gérez-vous la pression au travail ?

  • Pour quelle raison aimez-vous travailler en équipe ?

  • Comment fonctionnez-vous dans un groupe ? (Quelle est la place que vous aimez tenir dans un groupe ?)

  • Comment réagissez-vous en cas de conflit dans votre département ?

  • Que faites-vous si vous êtes en désaccord avec votre supérieur ?

  • Quels sont les traits de caractère qui vous agacent le plus ?

  • Pourquoi avez-vous choisi notre entreprise ?

  • Pour quelle raison avez-vous répondu à notre annonce ?

  • Pourquoi souhaitez-vous travailler pour nous ?

  • Que connaissez-vous de notre société ?

  • Pour vous, qu’est-ce qu’un bon ……… (titre du poste que vous souhaitez occuper dans l’entreprise) ? Reprenant vos adjectifs, le recruteur va vous demander si vous disposez de ces compétences précisément. (Illustrez votre réponse avec des exemples)

  • Que pensez-vous pouvoir nous apporter ? Et pour quelles raisons devrions-nous vous engager ?

  • Etes-vous en contact avec d’autres entreprises ?

Lors de l’entretien il se peut que le recruteur cherche à vous tester afin d’observer la manière dont vous réagissez à certaines situations. Pour ce faire, il pourrait vous poser des questions d’ordre privé auxquelles vous n’avez légalement pas à répondre (voir article 328b C.O.)* . Préparez vos réponses afin de ne pas vous laisser décontenancer.

  • Avez-vous un/e ami/e ?

  • Pour quelle raison avez-vous divorcé ?

  • Pourquoi n’êtes-vous pas marié ?

  • Etes-vous syndiqué ?

  • Etc.

Ne laissez pas ces questions en suspens, même si elles sont indiscrètes vous devez répondre. Cependant, la manière dont vous répondez dénote de votre personnalité, ne perdez pas vos moyens !

Il est délicat de prendre position sur cette question. Dans la plupart des cas, elle est de l’ordre du privé et, par conséquent, vous pouvez dissimuler la vérité. Par contre, dans les cas où le poste convoité nécessite un travail physique ou dangereux pour la grossesse (serveuse, manipulation de produits toxiques, etc.) l’employeur est en droit d’attendre une vraie réponse.

*Art. 328b
3. Lors du traitement de données personnelles
L’employeur ne peut traiter des données concernant le travailleur que dans la mesure où ces données portent sur les aptitudes du travailleur à remplir son emploi ou sont nécessaires à l’exécution du contrat de travail. En outre, les dispositions de la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données sont applicables.

Pour vous donner quelques idées nous avons établi une petite liste de questions à poser, vous pouvez les noter sur votre bloc avant l’entretien et n’oubliez pas de noter les réponses du recruteur :

  • À quel département est rattaché le poste ?

  • Quelle est la position du poste dans l’organigramme de votre entreprise ?

  • Combien y aura-t-il de personnes dans mon team/département ?

  • Qui seront mes supérieurs / mes collaborateurs subordonnés ?

  • Quels sont les projets en cours actuellement ?

  • Quelle est la politique de développement de votre entreprise ?

  • Quelle est la culture d’entreprise ?

  • Est-ce un nouveau poste ou un remplacement ?

  • Une formation est-elle nécessaire pour ce poste ?

  • Quelles seront mes responsabilités / mes tâches ? Quel est le cahier des charges ?

  • Quelles sont les perspectives d’évolution du poste ?

Si le recruteur ne vient pas sur le sujet, n’abordez pas la question du salaire ni des conditions sociales lors du premier entretien.

Il est une question que l’on garde généralement pour la fin de l’entretien, lorsque le recruteur va vous demander s’il y a encore quelque chose que vous aimeriez savoir :

  • Quelle est la suite du processus de recrutement ? (Notez précisément la réponse.)

  • Qui reprend contact ? Vous ou l’entreprise ?

  • Dans combien de temps environ ?

Un coup de fil pour renforcer ses chances

Décrocher son téléphone peut donner un sérieux coup de pouce à votre candidature. Mais il vaut mieux s’y préparer avec autant de rigueur que s’il s’agissait d’un entretien d’embauche en face à face.

Deux cas de figurent se présentent: 

  1. soit vous appelez l’entreprise avant d’envoyer votre dossier, dans ce cas vous pourrez le mentionner et utiliser les informations obtenues par téléphone dans votre lettre de motivation ; 

  2. soit vous appelez l’entreprise une dizaine de jours après avoir envoyé votre dossier de candidature.

Voir les règles de base pour réussir son entretien téléphonique

Objectif: décrocher un entretien

L’appel téléphonique vise le même objectif que la lettre de motivation: décrocher un entretien d’embauche. Ainsi, pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut s’y préparer soigneusement, par exemple en rédigeant un fil rouge (canevas) des questions que vous voulez poser et des informations que vous désirez obtenir.

Aller à l’essentiel

Votre appel doit être assez court, ne donnez pas le sentiment à votre interlocuteur qu’il a perdu son temps avec vous. Allez à l’essentiel… obtenir un rendez-vous !

Pièces à garder à portée de main

  • votre CV (avec les passages importants surlignés)

  • l’annonce d’emploi

  • un bloc-notes et un stylo

  • votre agenda 

  • une copie de votre lettre ou de votre e-mail de motivation (si vous l’avez déjà envoyé)

Contrôler sa voix

  • Parlez posément, lentement.

  • Articulez.

  • Dans le mesure du possible, faites descendre votre voix dans les graves en abaissant légèrement le menton vers le buste.

  • Ne vous énervez pas et restez courtois.

  • Souriez! (tous les professionnels de la communication le disent: le sourire s’entend au téléphone!)

Sujets à éviter lors du 1er entretien téléphonique

  • Le salaire.

  • Les vacances et autres prestations sociales avantageuses offertes par l’entreprise même si c’est de notoriété publique.

  • Ne soyez pas indiscret. Par exemple, ce n’est pas à vous d’aborder la question des loisirs, même si vous avez découvert que votre interlocuteur était champion de ski nautique junior en googuelisant son nom. 

  • Evitez les sujets bateau (météo, voyages, sport, etc.) qui n’apportent rien à l’entretien et qui donneront l’impression que vous n’êtes pas sérieux ou que vous faites perdre son temps à votre interlocuteur.