Tout savoir sur les assurances sociales en Suisse

Les assurances sociales avec Manpower

En tant que collaborateur temporaire, Manpower vous octroie les mêmes prestations qu’une entreprise traditionnelle en matière de droits sociaux et d’assurances sociales. Ainsi, votre salaire est fixé avec votre conseiller au début de chaque mission temporaire. Il se compose d’un salaire de base ainsi que des indemnités vacances (8,33% ou 10,64% pour les jeunes de moins de 20 ans et pour les collaborateurs de plus de 50 ans). De plus, vous cotisez automatiquement à l’AVS ainsi qu’à l’AI. 

Si votre contrat de mission dépasse les trois mois (13 semaines) – y compris après prolongation du contrat ou cumul de plusieurs missions –, ou si vous êtes marié ou que vous avez une famille à charge, vous cotisez également à la Caisse de prévoyance, (ce que l’on appelle communément le 2e pilier régi par la LPP).

Quant à la prévoyance individuelle elle est basée sur l’épargne volontaire contractée auprès d’une compagnie d’assurance, d’une banque ou d’une fondation privée.

L'AVS

Conformément au droit suisse, les indemnités AVS (assurance-vieillesse et survivants) et AI (assurance-invalidité) sont prélevées de votre salaire. L’AVS est une assurance obligatoire qui profite à toutes les personnes qui habitent ou travaillent en Suisse. Elle fonctionne selon le principe de solidarité entre les générations. Principal pilier de la prévoyance sociale suisse, l’AVS vise à assurer la sécurité matérielle pendant la retraite ou lors du décès d’un parent ou d’un conjoint.

Sont tenus de cotiser :

  • Toute personne, dès 18 ans, qui exerce une activité lucrative en Suisse (frontaliers et travailleurs étrangers y compris).

  • Tout retraité bénéficiaire d’une rente AVS qui souhaite poursuivre une activité lucrative en Suisse cotise sur la partie de son revenu dépassant les CHF 1400.– par mois.

  • Toute personne domiciliée en Suisse, sans activité lucrative (étudiants, invalides, rentiers, conjoints au foyer, etc.)

Le pourcentage de participation est calculé en fonction de votre salaire et de votre âge. Pour les personnes sans activité lucratives, la cotisation à l’AVS est composée d’un montant fixe. Elle permet de ne pas subir de réduction de rente pour raison d’années non cotisées une fois l’âge de la retraite arrivé.

Plus d'informations sur l’AVS

La prévoyance professionnelle

Deuxième pilier du système suisse d’assurances sociales, la prévoyance professionnelle a pour but de maintenir le niveau de vie au moment de la retraite professionnelle, en complétant la rente AVS. 
Seules les personnes ayant exercé une activité lucrative capitalisent pour leur 2e pilier, cependant il faut réunir un salaire annuel minimum pour pouvoir être affilié LPP et en bénéficier au moment de la retraite.

«La prestation de vieillesse est fonction de l’épargne constituée par les cotisations paritaires du salarié et de l’employeur, augmentée des intérêts procurés par le rendement de la fortune. Un taux d’intérêt annuel minimal est garanti. Le taux de cotisation augmente avec l’âge, pour tenir compte du raccourcissement progressif de la durée du processus d’épargne. Avec une durée complète de cotisations, la rente de vieillesse LPP ajoutée à celle de l’AVS doit permettre d’atteindre le 60 % du dernier salaire.»*

*Extrait du Dictionnaire suisse de politique sociale de Jean-Pierre Fragnière et Roger Girod, édition 2002.

En tant qu’employeur, Manpower vous affilie à la LPP dès le 1er jour de mission, à condition que votre contrat de mission dépasse les 3 mois (13 semaines) ou dès que l’ensemble des missions effectuées pour Manpower atteint 3 mois (13 semaines) sur une durée de 12 mois, ou encore si vous avez une obligation d’entretien envers un ou plusieurs enfants.

Plus d'informations sur la LPP
Plus d'informations sur les assurances sociales en Suisse

La prévoyance individuelle

Chaque personne peut se constituer une épargne vieillesse individuelle en passant un contrat de prévoyance avec une compagnie d’assurance, une fondation bancaire ou en concluant une assurance-vie.

Il existe deux types de prévoyance individuelle : la prévoyance individuelle liée (3a) qui est liée à une activité lucrative et la prévoyance individuelle libre (3b) qui s’apparente à une épargne à long terme. La prévoyance individuelle bénéficie d’allègements fiscaux et peut être libérée pour accéder à la propriété du logement. Les conditions d’octroi, le montant des prestations, etc. dépendent du produit de prévoyance choisi.

Extrait de la brochure «Assurances sociales: séjour en Suisse et départ» figurant sur le site de l’Office fédéral des migrations. La brochure existe en albanais, allemand, anglais, arabe, espagnol, français, italien, portugais, russe, serbe, tamil et turc.

L’assurance maladie et accident

En Suisse, l’assurance maladie est à la charge de l’employé. Il s’agit d’une assurance obligatoire pour toute personne domiciliée sur le territoire de la Confédération. À chacun de choisir sa caisse, il en existe près de 90 reconnues par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les caisses doivent accepter toute personne, sans réserve ni délai d’attente, quels que soient son âge ou son état de santé. Il n’en va pas de même pour souscrire à des assurances complémentaires qui sont, elles, soumises à conditions.

Les frontaliers qui travaillent en Suisse ont le choix entre souscrire une assurance maladie dans leur pays de résidence ou auprès d’une caisse en Suisse.

Quant à l’assurance accident, elle est prise en charge par votre employeur dès le début de votre mission pour les accidents professionnels et, à condition que le nombre d’heures travaillées dépasse les 8 heures en moyenne par semaine, pour les accidents non professionnels.

Dans le cas où vous travaillez moins de 8 heures en moyenne par semaine en Suisse, contactez votre caisse maladie afin que votre assurance soit étendue aux accidents non-professionnels.

Après la fin d’un contrat de travail en Suisse et si vous ne retrouvez pas immédiatement un emploi, vous disposerez d’un petit délai afin de souscrire une assurance accident, renseignez-vous auprès de votre employeur ou de la Suva. Vous aurez également la possibilité de vous assurer dans le cadre de votre assurance maladie. Si vous passez d’un statut de sans-emploi à un statut de salarié contactez votre assurance maladie ou accident de manière à faire interrompre la clause accident de votre couverture.

Plus d’informations sur l’assurance maladie en Suisse sur le site de l’Office fédéral de la santé publique et sur ch.ch

Plus d’informations sur la vie et le travail en Suisse sur le site de l’Office fédéral des migrations et sur ch.ch

Plus particulièrement dans la brochure «Vivre et travailler en Suisse»

Plus d'info